Les annonceurs américains demandent aux « autres » réseaux sociaux de s’ouvrir aux audits indépendants

mars 29, 2017

Mesure

Si Facebook et Google ont fini par accepter l’intervention d’outils tiers de mesure et de contrôle des résultats de campagnes publicitaires, et notamment l’audit par le Media Rating Council (MRC), aux États-Unis, tel n’est pas le cas de nombreux autres réseaux réputés fermés comme Amazon, Snapchat, Twitter, Instagram, LinkedIn, Pinterest et Foursquare. L’association américaine d’annonceurs qui regroupe les plus importants comptes aux États-Unis (et dans le monde), a décidé de demander à tous ces acteurs de s’ouvrir aux audits indépendants.

En effet, bien que certains de ces réseaux, comme Snapchat ou Pinterest, ont recours aux entreprises de mesure, comme Moat ou Integral Ad Science, la vérification par un organisme de contrôle comme le MRC n’est pas encore à l’ordre du jour. L’ANA se base sur une étude réalisée auprès de 113 membres, dont 89% considèrent la mise en place d’audits une mesure positive.

L’association invite formellement tous ces réseaux  « à s’ouvrir à la transparence et à casse leurs murs ». D’après Garett Sloane, d’Advertising Age, certaines de ces entreprises, dont Twitter, seraient déjà à un stade avancé de discussions avec le MRC pour envisager ces audits.

LUL

(Image: Shuterstock.)

Partager sur :
  • 13
    Partages