E-commerce : la personnalisation pour faire face à l’influence grandissante d’Amazon

octobre 28, 2015

BlommReach_search

Amazon continue de grignoter des parts du marché très convoité des moteurs de recherche de produits tous azimuts. Ils seraient 44% à utiliser Amazon directement pour rechercher une information sur un produit spécifique, contre 34% pour les autres moteurs de recherche. Seulement 21% des 2 000 consommateurs enquêtés affirment réaliser leurs recherches directement sur le site des e-commerçants précis, selon l’étude réalisée par Survata pour le compte de BloomReach.

LBlommReach_search 1a part d’Amazon est ainsi considérable et elle est aussi en croissance si l’on prend en compte, comme le fait BloomReach, l’étude de 2012 réalisée par Forrester Research qui attribuait à Amazon 30% des parts de ce marché. L’enquête Survata/BloomReach montre aussi que 75% des consommateurs déclarent qu’Amazon est le meilleur en matière de personnalisation de l’expérience d’achat. 44% des e-commerçants voient en Amazon leur plus importante menace !

Pour les e-commerçants, le souci est qu’Amazon et les autres moteurs de recherche s’avèrent, au final, bien plus efficaces et pertinents qu’eux-mêmes. Si BloomReach a commandé cette étude c’est justement parce que son métier est d’accompagner les e-commerçants dans leur mise en place d’outils et de stratégies d’optimisation marketing, parmi lesquels la personnalisation des messages selon le profil de chaque utilisateur.

Ce faisant, le spécialiste cherche à sensibiliser ses clients à l’importance d’investir dans l’optimisation. « Deux répondants à l’enquête de Survata sur trois ont déclaré qu’ils ne comprennent pas pourquoi leurs commerçants préférés ne leur offrent pas le même type d’expérience personnalisée que proposent les grands moteurs de recherche », commente Mike Cassidy, de BloomReach.

L’étude Survata/BloomReach confirme également que les consommateurs continuent de préférer le desktop pour concrétiser leur achat (ils seraient 81%), d’où l’importance d’adopter une stratégie d’optimisation qui soit multi-écrans (pour 47% d’entre eux le principal rôle des smartphones est la recherche des prix et d’infos sur les produits, dont le showrooming, qui consiste à comparer les prix lorsque l’on est dans un magasin).

Lire ici les détails de l’enquête.

LUL

(Images : BloomReach.)

Partager sur :