Mobile : quelle réponse à l’enquête sur des pratiques douteuses de collecte de données ?

août 25, 2017

Géolocalisaiton, Paris, data.

L’information est tombée comme une bombe : publiée hier en fin de journée, l’enquête du magazine Numerama au sujet de pratiques présentées comme illicites de collecte de données de géolocalisation par l’entreprise Teemo (ex-Databerries) pour le compte de nombreuses régies françaises a continué d’être relayée par des médias français ce matin. Ces informations sont graves et exigent de la part de ces éditeurs et de leur prestataire une réaction pour les clarifier.

Consulté par ad-exchange.fr, un responsable de monétisation digitale au sein d’un des principaux éditeurs cités par l’article, qui a souhaité pour le moment rester anonyme, a réfuté les informations dévoilées par le journaliste de Numerama, rappelant que les systèmes opérationnels et les applications mobiles demandent systématiquement l’autorisation des utilisateurs pour accéder à leurs données de géolocalisation. Pour cette source, le parallèle avec le système du cheval de Troie est « choquant », ce dernier étant un logiciel malveillant « à des fins criminelles ». Il reste qu’une réaction officielle de la part de ces éditeurs est vivement attendue.

Nous avons cherché à joindre Teemo sans succès pour le moment.

LUL

(Image: Shutterstock.)