Les spécificités des campagnes audio en ligne par rapport au display et à la vidéo

avril 27, 2015

RadioLa consommation de radio en ligne ne cesse de croître et avec elle l’attention de l’industrie de la publicité. Mais il semblerait que les annonceurs n’auraient pas encore bien compris les spécificités des environnements audio et de leurs audiences, ou qu’ ils commencent à peine. Le fournisseur de solutions de gestion de campagnes publicitaires MediaOcean a souhaité en débattre avec ses pairs de l’industrie, dont des représentants de Pandora et Spotify mais aussi de Triton Digital, fournisseur de technologie d’analyse de données et de diffusion de campagnes audio en ligne. Il en ressort qu’il faut changer les indicateurs de performance et cesser d’envisager l’audio comme le display.

Premier constat : celui qui écoute une radio en ligne aurait encore moins de propension à cliquer sur une bannière… ne serait-ce que parce qu’il n’a certainement pas les mains libres ni nécessairement les yeux rivés sur son écran. Alors que faire du taux de clics ?MediaOcean_2

Deuxième constat : la technologie peut aider à mieux adapter le message en fonction des choix et des paramètres musicaux de ceux qui l’écoutent pour chercher à susciter une meilleure expérience, et donc un meilleur engagement. Et Pandora serait en effet en train de plancher très sérieusement là-dessus pour dans un avenir pouvoir déterminer le type de publicité que l’auditeur souhaite entendre, le moment de la journée et la fréquence.

Durant leur rencontre, fin mars à New York, les participants ont indiqué qu’aujourd’hui il existerait aux Etats-Unis 143 millions d’auditeurs mensuels de radio en ligne, soit 53% de la population, un chiffre en hausse (en 2014, ils représentaient 47% de la population américaine, et 27%, en 2010).

Adapté d’adexchanger.

Anthony Miller

Partager sur :
  • 36
    Partages