Finance : AppNexus attend le bon moment pour entrer en bourse

novembre 26, 2012

AppNexus profite de l’essort du marché de la publicité en ligne et surtout du hype du moment à savoir le RTB. En 2011, AppNexus a enregistré environs 17 M$ de revenus et projette une croissance de 150% ces deux prochaines années, ce qui représente entre 40 et 50 M$ pour 2012. Depuis le mois d’Août, la jeune pousse est rentable affichant plus de 27 milliards d’impressions publicitaires transitant depuis sa plateforme. Forte d’une équipe de 300 collaborateurs, AppNexus dispose de bureaux à San Francisco. Seattle, Tel Aviv, Londres et Paris. A ce jour, l’entreprise a levé 65 M$ de la part d’une demi-douzaine d’investisseurs de renoms comme Microsoft ou Marc Andreessen

 

Comment participer à la croissance du marché ?

Si AppNexus opère sur tous les continents, l’entreprise est à la recherche de relais de croissance sur le vieux continent. Elle évalue plusieurs acquisitions en Europe. Elle tisse sa toile en multipliant les accords : un partenariat noué avec le parisien Hi-Media qui s’appuie sur AppNexus pour son propre AdExchange, une alliance similaire conclue avec le suisse Stailamedia et aussi un accord de fourniture de sa technologie à Orange Advertising sur le marché hispanique et européen.

La récente acquisition de Fantuition,une start-up qui permet à ses membre de concourir entre eux sur des sujets qu’ils affectionnent lui permet de mettre la fin sur une équipe talentueuse.

 

Quel est le bon timing ?

Initialement, AppNexus avait prévu d’entrer en bourse fin 2012. Cependant, le contexte économique difficile et les mauvaises performances d’autres IPO dans le même secteur ont reporté l’échéance. AppNexus se valorise entre 800  et 1000 M$ alors que les analystes financier ne lui en accorde qu’un peu plus de la moitié soit 500 M$.

L’effervescence du marché du RTB pourrait avoir raison des ambitions d’Appnexus. En 2007 Yahoo s’est offert Right Media et un an plus tard Google a mis la main sur DoubleClik pour 3.1 milliards $. A force de trop attendre, Appnexus reste une proie de choix pour les géants de l’internet comme Facebook, Microsoft, eBay ou même Yahoo… un indice pour croire en ce destin : Michael Rubenstein, le président d’AppNexus president) a été impliqué dans la revente de Right Media à Yahoo et celle de Doubleclick à Google.

 

Pierre Berendes

 

Partager sur :