Comment Twitter va doper son audience et attirer les annonceurs en 2014 ?

janvier 8, 2014

Twitter_220335Twitter doit monétiser son audience, capital ouvert l’oblige (rappelons-nous, ils ont réalisé leur entrée en bourse à New York, le mois de novembre dernier). L’analyse de Seth Fiegerman, reporter à Mashable, nous le rappelle : Twitter, qui n’a pas plus de 7 ans de vie, aura bouclé 2013, certes, avec plus d’un demi-milliard de dollars de chiffre d’affaires et 230 millions d’utilisateurs actifs par mois, mais enregistre une croissance de plus en plus lente du nombre d’utilisateurs partout dans le monde et des pertes financières de, respectivement, US$ 79 millions en 2012 et US$ 133,9 millions dans les 9 premiers mois de 2013.

2014 semble donc être l’année où le réseau social va concentrer son énergie sur deux fronts intimement liés : celui de son attractivité, pour faire venir du nouveau monde, et celui de la monétisation de ses espaces, à l’intérieur comme en-dehors de son propre écosystème. Pour le premier volet, de nouveaux outils vont certainement tenter de rendre Twiter plus attractif. Par exemple, les pages profils seront probablement redessinées afin de mettre plus en valeur des informations utiles, de nouvelles options permettront d’envoyer plus d’images, articles, clips télé etc. Pour le second volet, celui de la monétisation, Twitter sera sur le front et probablement de façon bien plus discrète ou modérée que Facebook, explique Seth.

twitter-mopubTout d’abord l’entreprise va largement utiliser le réseau d’éditeurs mobiles de la plateforme MoPub, qu’elle a acheté en septembre dernier, permettant aux annonceurs d’atteindre une variété bien plus importante d’audiences que sur sa propre plateforme et écosystème, et marquant sa différence vis-à-vis Facebook Exchange. L’option de la publicité native sera ainsi largement utilisée. D’autre part, elle proposera sa plateforme de publicité « self-service » à des annonceurs dans des pays où l’entreprise n’a pas d’équipes commerciales, nous informe l’article de Mashable citant Clark Fredricksen d’eMarketer.

Last but not least, Twitter va sans doute continuer de miser sur le « second écran », ce qui a déjà été fait ces derniers mois par la signature de nombreux partenariats avec des chaînes de télévision un peu partout.

Pour lire l’intégralité de l’article, cliquez ici.

L.U.L.