Capital risque : le canadien Chango lève 12 M$ pour combiner search et display retargeting

novembre 21, 2012

Le Canada est aussi un territoire où les start-ups prennent leur envol. Quatre ans après sa fondation, la jeune pousse de Toronto Chango vient d’effectuer une très beau second tour de table d’environs 12 M$. Chris Sukornyk son CEO va pouvoir renforcer tous ses départements : ventes, marketing, opération et bien entendu développement. Au total une cinquantaine de nouveaux collaborateurs sont attendus dans les prochains mois.

Si vous ne connaissez pas bien Chango, dites-vous très simplement qu’il s’agit à la fois d’un retargeter spécialisé dans le display comme Critéo, Next performance ou MyThings, d’un fournisseur de search retargeting comme Yahoo, Magnetic ou Simpli.fi et aussi de trading desk comme Gamned, Infectious ou Matiro. Qu’il s’agisse de search ou de display, l’entreprise propose la même capacité de cibler une audience et ensuite d’en optimiser les performances.

Forte de trois centres de données, Chango affirme enchérir chaque seconde sur plus de 350 000 impressions publicitaires sur la majorité des Ad exchanges présents sur le marché. Si le chiffre d’affaire n’est pas connu, l’entreprise affiche une croissance annuelle de plus de 600% au cours des 24 derniers mois. Présente à New-York, San Francisco et Los Angeles, Chango va ouvrir dans quelques semaines son bureau européen à Londres.

Pourquoi l’approche de Chango est-elle intéressante ?

Il y a un ingrédient secret dans la sauce de l’algorithme de gestion des enchères. En effet, Chango a développé son propre réseaux de données en s’appuyant sur les données de 55 gros e-marchands nord-américains. C’est ainsi que Madison, sa plateforme d’achat programmé et de retargeting ne souffre pas de la perte de cookies comme c’est le cas chez de nombreux concurrents. Le combinaison des fonctionnalités de DSP avec une plateforme de gestion des données permettant de ciblage et un reciblage plus précis afin que les annonceurs aient des campagnes plus granulaires et donc bien plus efficaces.

En plus de sa levée de fond, Chango a aussi lancé son outil de reciblage (Programmatic Site Retargeting, PSR) qui vient directement concurrencer des solutions comme Google Remarketing, Critéo, AdRoll, ReTargeter ou MyThings.

En élargissant sa gamme de produit Chango, vise clairement la fourniture de solutions de bout en bout, plutôt que de se focaliser sur une niche. Au final, Chris Sukornyk espère venir concurrencer des plateformes comme Appnexus… on lui souhaite bien de courage.

 

Pierre Berendes

Partager sur :