Vidéo : les frontières tombent (étude)

septembre 1, 2017

Multiécrans vidéo.

Ils font le pari de l’unification des inventaires vidéo, quel que soit le support servant à diffuser les contenus: FreeWheel a récemment publié son rapport sur la monétisation vidéo pour le premier trimestre de l’année en intégrant pour la première fois des chiffres européens, forts entre autres de leur acquisition de la pépite française Stickyads.tv, il y a déjà un an.

« Pour de nombreuses agences et éditeurs, la réalité sur le terrain est que les activités de la télévision linéaire et celles de la vidéo numérique restent cloisonnées dans leurs propres silos », admettent les auteurs du rapport tout en indiquant que le but de FreeWheel est bien celui de leur fournir l’outil qui permettra « une véritable unification ».

Et de nombreux faits constatés par la plateforme de monétisation programmatique et relatés dans ce rapport indiquent que ces frontières sont bel et bien progressivement en train de tomber, parmi lesquels:

– La monétisation des contenus en ligne reflète de façon croissante ce qui est aussi diffusé sur le direct par la télé classique, notamment les contenus des journaux télévisés;

– Pour la première fois, aux États-Unis, les périphériques de type over-the-top (OTT) qui sont connectés au téléviseur ont dépassé le desktop en tant que vecteurs de consommation de vidéos premium en direct.

Multi-écrans vidéo« Ce dernier rapport sur la monétisation vidéo souligne la façon dont les frontières entre la télévision traditionnelle et les vidéos numériques continuent de s’estomper, en particulier avec une consommation toujours plus grande de contenus diffusés en direct », déclare dans un communiqué Thomas Bremond, directeur général international de FreeWheel.

L’Europe et le programmatique

En Europe, toujours d’après Freewheel, le premier trimestre de l’année marque le recours à l’insertion publicitaire digitale sur des contenus en direct, alors que le marché est traditionnellement dominé par le contenu à la demande. Ce phénomène a été observé notamment dans le cadre de la diffusion d’évènements sportifs.

En parallèle, comme les chaînes offrent de nombreuses possibilités de consommation de leurs contenus à la maison, que ce soit sur la télé connectée ou la box, les utilisateurs embrassent bien volontiers l’usage de ces nouveaux devices, ce qui démultiplie les possibilités de monétisation. Ailleurs, le smartphone et la tablette continuent de capter intégralement la croissance du visionnage sur le web et les applications, au détriment du desktop.

Enfin, près d’un quart de toutes les transactions publicitaires vidéos en Europe sont réalisées en programmatique, ce qui suggère que les diffuseurs européens sont plus enclins à automatiser leur processus commercial que leurs homologues américains, indique FreeWheel.

Plus de détails ici.

Luciana Uchôa-Lefebvre

(Image: Shutterstock.)

Partager sur :