La publicité vidéo sur internet est en train de vivre son moment de gloire

septembre 10, 2013

hero-4La belle histoire ne commence pas un jour d’août 2013 où AOL décide de sortir son chéquier et de mettre plus de 400 M$ en cash sur la table pour s’offrir Adap.tv. Presque au même moment DG a décidé de vendre ses activités de pub TV moyennant 525 M$ pour mieux se concentrer sur le net. D’ailleurs le online a généré plus de 41 M$ de revenus pour l’entreprise au second trimestre 2013 en croissance de près de 20%. La vidéo en ligne est certainement le marché publicitaire le plus dynamique des deux côtés de l’océan Atlantique. DG MediaMind a d’ailleurs fini de créer sa plateforme VideoFusion qui combine différentes briques technologiques destinées au  « cross-platform video management » (gestion des actifs, de la production, le planning, l’analyse et la livraison des campagnes vidéo).

Revenons-en au rachat d’Adap.tv par AOL qui montre que les annonceurs sont en train de migrer une partie des investissements TV vers les formats vidéos en ligne. D’ailleurs aujourd’hui tout le monde, journaux, radio, TV, magazines,  veut faire de la vidéo car le CPM est dix fois supérieur aux bannières classiques. L’utilisation des ad-exchanges, qui facilitent le processus d’achat vente, ne fait qu’accélérer la tendance.

La vidéo occupe une part essentielle dans le panorama de la pub en ligne. Tous les médias doivent désormais être capables de proposer une offre vidéo avec des capacités de ciblages similaires au search ou au RTB « display ».

2013-09-03_003017Un chemin semé d’embuches

Malgré l’intérêt croissant de la publicité vidéo, les récentes introductions en bourse de YuMe qui a levé 65 M$ et de Tremor Media viennent montrer qu’il ne s’agit pas encore d’un eldorado. En France, StickyXchange combine le format publicitaire vidéo et la commercialisation via les ad-exchanges. Les spécialistes du domaine observent les mouvements des gros acteurs comme Yahoo qui était proche de prendre en main Dailymotion, de Facebook, qui va bientôt proposer des spots vidéos de 15 secondes sur son site mais aussi de Google, qui bien que dominant le marché avec Youtube reste en retrait depuis quelque temps.


Partager sur :