Prendre le contrepied du « tout blockchain »

septembre 14, 2017

Data_blockchain

Le développement des blockchains, appliquées notamment dans la création de monnaies numériques, suscite beaucoup d’intérêt auprès d’acteurs de l’industrie de la publicité. Nombreux sont ceux qui voient dans cette technologie une solution efficace pour la chaîne de valeur de la publicité en ligne, puisque ce système de stockage et de transmission de données est conçu de façon à sécuriser chaque transaction grâce à sa transparence: les données sont partagées entre tous les utilisateurs avec tout l’historique, sans organe central ou intermédiaire.

Mais des analyses très percutantes viennent attirer l’attention sur le fait que de nombreux défis considérables restent d’actualité et qu’il vaut mieux en tenir compte pour rester crédible. C’est le cas du papier signé sur adexchanger.com par Bill Wise, co-fondateur de Mediaocean, et par Boris Mouzykantskii, fondateur d’Iponweb et connu comme le « guru de l’ad tech » .

Les auteurs de l’article énumèrent six importants défis qui s’imposent à l’utilisation de la technologie de blockchains au sein de l’écosystème de la vente et de l’achat de médias en ligne, dont on vous cite ici quelques-uns :

– Les capacités en termes de temps de traitement et de quantité de données que la blockchain peut supporter ne répondent pas à la masse de données circulant sur les ad exchanges en RTB;

– Pour fonctionner, la blockchain repose sur des standards que l’industrie de la publicité peine encore à déterminer;

– Pour des questions de transparence, d’autres solutions déjà proposées par le marché, comme ads.twt de l’IAB, peuvent être beaucoup plus simples à mettre en œuvre (mais il est vrai que cette dernière a du mal à se faire adopter, lire ici);

– Cette technologie ne peut fonctionner que si tous les acteurs sont rassemblés… A qui le tour ?

Lisez ici leur analyse.

LUL

(Image: Shutterstock.)

 

Partager sur :
  • 7
    Partages