Faut-il garantir la visibilité par le temps d’exposition ?

juillet 10, 2014

ad-visibility-graphic-enNous vous en parlons assez souvent : en attendant que l’IAB et l’industrie se mette d’accord sur des standards précis à proposer pour mesurer la visibilité, plusieurs acteurs sur le marché  s’y  sont spécialisés, comme Alenty, Spider.io ou Integral Ad Science. Cette fois-ci c’est au tour de l’ad tech californienne Webspectator de proposer sa solution : il faut monétiser le temps d’exposition à une bannière et non pas l’impression, disent-ils…

Webspectator se propose de mesurer – et de vendre dans le cadre d’un ad exchange – le temps passé par les utilisateurs à visualiser une publicité (quel que soit le format – bannière ou vidéo ; quel que soit le canal, mobile ou desktop). Son critère de mesure est le GTS – Guaranteed Time Slot, soit le créneau garanti, qui rapporterait aux éditeurs un revenu 4 fois supérieur à celui généré par les clics. « En liant leurs bannières au réseau Webspectator, avec une seule ligne de code, les éditeurs et les annonceurs peuvent suivre et vérifier en temps réel  le temps passé par les spectateurs à voir leurs publicités », explique l’entreprise.

webspectator_image

L’entreprise propose de considérer comme visible la publicité dont le temps d’exposition est de 20 secondes (et non pas d’une seconde comme le suggère l’IAB) et de vérifier 100% des impressions avec ce critère.

Pour les concepteurs de ce critère de mesure et de facturation de campagnes, la logique est celle du win-win. Les annonceurs doivent payer certes plus cher, mais ils auront un ROI bien supérieur, défendent-ils, et un niveau de contrôle inédit sur leurs campagnes. Webspectator va jusqu’à affirmer être capable de faire monter le CTR (taux de clics) des annonceurs de 10 fois le niveau actuel. Ils disent pouvoir garantir aussi le niveau d’exposition des marques, rendant caduques les concepts de above ou below the fold.

Le GTS de Webspectator, entreprise lancée en 2011, vient d’être accrédité par le Media Rating Council. Webspectator est basé aux Etats-Unis et présente au Royaume-Uni, en Espagne, Portugal et au Brésil.

L.U.L.