Vidéo : on peut faire mieux, affirme Sizmek

novembre 23, 2015

Sizmek_rapport_open

En matière de publicité vidéo en ligne, il faut que les marketeurs aillent au-delà du simple transfert des publicités télé vers le digital s’ils veulent véritablement toucher leurs audiences et en conquérir des nouvelles. Le directeur de recherche de Sizmek Andy Kahl défend cette idée à l’occasion de la diffusion de son rapport « Video Index 2015 » sur l’adoption et les tendances de la publicité vidéo dans le monde.

Sizmek_rapport_1« Bien que la vidéo bénéficie d’une adoption rapide, la plupart des marketeurs sont toujours tout juste en train de découvrir comment exécuter efficacement une stratégie de publicité digitale intégrant plusieurs types de vidéo », explique-t-il. Or, il rappelle, les marketeurs ont encore une marge de progression considérable, puisque la technologie leur permet aujourd’hui de concevoir des campagnes intégrées, où la vidéo peut être embarquée au sein d’une création du type rich media qui rend le message encore plus clair, impactant et engageant.

L’étude confirme l’accélération de l’adoption de la vidéo un peu partout dans le monde. Tandis que la zone EMEA a enregistré la plus forte croissance pour la vidéo depuis 2013 (160%), l’Amérique du nord a quant à elle observé la plus forte hausse en 2015 avec 52%, suivie de la zone APAC avec un peu moins de 50%. Les secteurs des biens de consommation, du divertissement et de l’automobile sont ceux qui exploitent le plus les publicités vidéo (respectivement 22%, 20% et 10% de l’ensemble des publicités vidéo diffusées).

Le document passe ensuite au crible les différents aspects dont il faut tenir compte lors de la définition d’une stratégie vidéo.

Sizmek_rapport_2

Le rapport « Video Index 2015 » est disponible sur ce lien.

 

(Images : « Video Index 2015 », Sizmek.)

 

Partager sur :
  • 45
    Partages