L’évolution du temps passé sur le mobile ralentit

novembre 12, 2015

The-Mobile-Majority-Mobile-Viewability-Open

Ça y est : la montée en puissance de l’utilisation de smartphones va petit à petit laisser place à une phase de stabilisation aux Etats-Unis. Du moins c’est ce que constate eMarketer : à partir de 2016, la hausse du temps consacré par les citoyens américains à utiliser leur mobile sera d’un chiffre au lieu de deux. Ce ralentissement observé déjà depuis 2012 devient de plus en plus considérable. Rien de plus logique qu’au bout d’un certain nombre d’années une limite soit atteinte : on ne peut tout de même pas passer sa journée à consulter son téléphone !

temps_mobile_appli_webLe temps moyen consacré par jour par les adultes américains à consulter leur tablette ou smartphone (ce temps ne prend pas en compte les appels même via des applications) est de 2 heures et 54 minutes cette année, soit une hausse de 11,3% par rapport à 2014. C’est plus que le temps passé sur les ordinateurs et ce depuis l’année dernière déjà. A l’avenir, le temps passé en plus sur ces appareils sera surtout suscité par de nouvelles applications. Il est d’ailleurs déjà amplement majoritaire : cette année, les utilisateurs passeront 3 heures et 5 minutes sur les applications et seulement 51 minutes à naviguer sur le web.

Même si le rythme ralentit, les appareils mobiles sont les seuls qui continueront d’afficher des hausses de temps de consommation selon les projections d’eMarketer. N’oublions pas que tous les autres médias – desktop, laptot et tous les appareils non connectés, télévision traditionnelle comprise – enregistrent des baisses consécutives ! Il est important de noter aussi le phénomène radio numérique qui semble compenser largement les baisses de consommation de la radio traditionnelle.

Concernant l’achat d’appareils mobiles, le marché américain a atteint son niveau de maturité, ce qui n’est pas une surprise. Comme l’explique Monica Paert, directeur de prévisions à eMarketer, une majorité assez considérable d’Américains utilise déjà des appareils mobiles. Ceci signifie que « il y aura moins de nouveaux utilisateurs de smartphones et de tablettes chaque année à venir ».

Lisez ici l’article d’eMarketer.

temps_mobile

LUL

 

Partager sur :
  • 9
    Partages