Une fin d’année mitigée pour le secteur de l’ad tech

décembre 31, 2015

Bye_bye_sun_(8398632882)

Tout n’est pas rose dans l’univers de la publicité technologique. Aux Etats-Unis, et ailleurs, ces dernières semaines et mois, plusieurs plateformes reconnues, voire leaders sur ce marché, ont coupé leurs effectifs, nous le rappelle adexchanger (lire ici).

C’est le cas, entre autres, de Turn, PubMatic, Centro et, plus tôt cette année, Rocket Fuel (cette liste n’est pas exhaustive). L’article tente d’analyser le phénomène en interrogeant différents acteurs, parmi des investisseurs et des analystes financiers.

Le marché de l’offre technologique et de services dans le domaine de la publicité en ligne est considéré saturé et sous la pression grandissante des annonceurs, ce qui intensifie la concurrence et la difficulté à prospérer.

On considère que la croissance observée sur ce marché entre 2009 et 2011n’était plus au rendez-vous entre 2014 et 2015 ce qui contribue à faire fuir les investisseurs, toujours avides…

L’ouverture de leur capital n’étant pas à l’ordre du jour pour beaucoup d’acteurs, un grand nombre d’entre eux seraient ainsi à vendre à ce jour, sans pour autant que la liste de candidats à l’achat soit longue.

Embauches

D’un autre côté, de nombreuses autres entreprises expérimentent un véritable boom et ne cessent d’embaucher en ce moment.

Au final, pour l’investisseur Jerry Neumann, interrogé par adexchanger, dont le portefeuille inclut Yieldbot, The Trade Desk, Metamarkets, 33Across, Magnetic et PlaceIQ, le taux d’emploi va malgré tout rester positif. « Les entreprises de mon portefeuille sont en train d’embaucher de manière agressive », a-t-il déclaré.

Nous en avons d’autres nombreux exemples en France aussi.

Lire ici l’article d’adexchanger.

 

 

LUL

 

Partager sur :
  • 8
    Partages