Transparence: les SSP commentent leurs pratiques

novembre 9, 2017

Loupe

En matière de transparence, on peut supposer que sur le long terme gagne en général celui qui ne ment pas (ou plus). Depuis longtemps critiquée et dénoncée, la pratique de certaines plateformes supply side d’imposer des commissions aux deux côtés (éditeurs mais aussi acheteurs) semble avoir ses jours comptés, ne serait-ce que par le jeu de la concurrence et du marché.

Après que Rubicon Project a décidé de communiquer sur le sujet, en indiquant son intention de cesser de faire payer des commissions aux acheteurs, Sarah Sluis d’Adexchanger a interrogé 18 plateformes pour savoir si ces dernières font payer aux acheteurs des commissions ou d’autres types de fees « non transparentes ».

Résultat:

– Une dizaine d’entre elles a affirmé clairement qu’elles ne font pas payer de commissions aux acheteurs. Il s’agit de: Appnexus, Fyber, Google, Index Exchange, Nativo, OpenX, Pubnative,Telaria et TripleLift.

– Une seule – Pubmatic – a répondu qu’elle fait payer des commissions à certains acheteurs.

–  Sept autres n’ont pas voulu s’exprimer sur ce sujet ou n’ont tout simplement pas répondu à la journaliste, à savoir: Mobfox, Oath, Rhythmone/Yume, Sharethrough, Sonobi, Smaato, SpotX et Mopub de Twitter.

Doit-on conclure que qui ne dit mot consent?

LUL

Mise à jour du 14/11/2017: Après la publication de l’article de Sarah Sluis sur adexchanger.com, SpotX s’est manifesté en indiquant que l’entreprise ne fait pas payer de commissions aux acheteurs. Plus de détails ici.

(Image: Shutterstock.)

Partager sur :
  • 16
    Partages