Quelle est la vraie valeur du cross-device ?

février 5, 2018

Utilisateur cross-device.

« Hyper-connectés », les consommateurs ont à leur disposition un nombre d’appareils toujours plus important, ce qui représente une belle opportunité pour les annonceurs de les toucher plusieurs fois et ce dans différents contextes. Pourtant pour les marketeurs, le cross-device peut facilement être à l’origine d’une mauvaise expérience publicitaire lorsque les principes de l’identification data-driven ne sont pas assimilés.

Pour réussir sa stratégie cross-device, il faut voir au-delà du last-click. Le cross-device ne doit pas se cantonner au point de conversion. Lorsque les conversions effectuées par un internaute se concentrent notamment sur un même appareil, il faut en déduire une préférence d’usage de l’individu et non en conclure que c’est le device sur lequel la plus grande part des efforts doivent converger.

Grâce à des solutions dédiées à la gestion des identités (ex : device graph, ID graph), les marketeurs peuvent suivre le parcours du consommateur et le recibler sur divers écrans jusqu’à l’achat. Les interactions des consommateurs (ex : marques, influenceurs) étant fragmentées et démultipliées sur les canaux, il est en effet essentiel d’en avoir une vision unifiée et de comprendre leurs comportements sur les différents devices pour leur offrir une expérience utilisateur unique.

Afin de percevoir la vraie valeur du cross-device et éviter de gaspiller les investissements, il est donc primordial pour les annonceurs d’avoir une vision user-centric plutôt que device-centric pour ainsi voir au-delà de cette prolifération de canaux et rester centré sur le consommateur.

Stéphanie Silo d’après ExchangeWire

Partager sur :
  • 3
    Partages