Ad-Exchange, analyses et expertise technique AdTech et MarTech
Mobile

Paiement mobile de proximité : pourquoi la France est à la traine

Partager sur Linkedin

audience

En tant que pionnier de la technologie des cartes à puce, la France a été le premier pays au monde à introduire les cartes de paiement à puce et à code PIN. Aujourd’hui, les cartes sans contact sont désormais largement disponibles en France. Selon une enquête réalisée en octobre 2018 par Orange et Opinionway, près de deux tiers des internautes français utilisent une carte bancaire sans contact de manière régulière ou occasionnelle. Cependant, les cartes sans contact ont freiné l’adoption des paiements mobile alternatifs.

Ceci est dû au fait que peu de consommateurs estiment avoir besoin d’une seconde option de paiement sans contact, en particulier lorsque les dépenses sont plafonnées et que le nombre de transactions quotidiennes est limité. En France, les paiements sans contact sont plafonnés à 30 € par transaction et les consommateurs peuvent effectuer jusqu’à 4 paiements de proximité par jour au total. Cela s’applique aussi bien aux paiements mobiles qu’aux cartes, hormis certaines options de paiement mobile utilisant une authentification biométrique ou à deux facteurs.

Jusqu’en mars 2017, les paiements sans contact étaient plafonnés à 20€ en France. En faisant passer la limite de paiement par transaction à 30 €, les utilisations ont progressé (l’OC a estimé à 2 milliards le nombre de transactions sans contact effectuées en 2018 contre 1,2 Md en 2017) mais cela n’a pas permis de généraliser l’adoption pour autant.

Le paiement en espèces est encore majoritaire pour les règlements de moins de 20 € en France

69% des achats de moins de 20 € effectués en magasin en France ont été effectués en espèces contre 71% en 2017, selon un sondage réalisé par Ifop.

Les 31% restants ont été payés via d’autres méthodes, notamment les paiements sans contact. Mais il est probable que la plupart de ces paiements sans contact aient été effectués via des cartes, et non des smartphones. Les applications de paiement pour smartphone représentent en effet moins de 1% du total des paiements sans contact effectués via carte bleue en France en 2018.

Il est donc difficile d’imaginer qu’une nouvelle augmentation de la limite de paiement voire une suppression de la limite de paiement puisse faire croître de façon considérable les paiements de proximité. Il semble clair que les consommateurs ont déjà choisi leur mode de paiement sans contact et il devrait être difficile de faire évoluer cette tendance.

Source : eMarketer

Laisser un commentaire

Tom Ratecard Cookieless