Mark Grether (Sizmek) vise haut : des acquisitions en vue en Europe et en Asie pour contrer les GAFA (interview)

juin 23, 2017

Directions Europe.

C’est une direction très ambitieuse qu’emprunte la plateforme d’activation programmatique américaine Sizmek depuis son acquisition fin 2016 par le fonds d’investissements privé Vector Capital et l’arrivée à sa tête en janvier dernier de Mark Grether, son nouveau PDG, qui va droit au but : « nous disposons désormais des moyens nécessaires pour avoir une envergure globale ».

Oui, nous confiait Grether hier à Cannes, « nous allons changer d’échelle, grandir », ce qui pour lui est une condition sine qua non de réussite dans cette industrie. « Ce n’est que de cette manière-là que nous pourrons répondre aux attentes des annonceurs, tout en étant à même de concurrencer véritablement des acteurs comme Google. »

Mark Grether , Sizmek.

Mark Grether , Sizmek.

Avec l’arrivée de Vector, dit-il, Sizmek peut grandir pour ses clients. « Nous avons un an d’avance par rapport à nos concurrents. » En effet, le fonds a déboursé quelque chose comme $ 122 millions pour acquérir Sizmek et il cumule $ 1,6 milliard investis dans une quarantaine d’entreprises technologiques, y compris dans l’univers de l’ad tech.

Et celui qui ambitionne de grandir projette nécessairement d’acquérir. C’est en effet à quoi il faut s’attendre de la part de Sizmek pour les mois à venir. « Nous sommes convaincus que pour nous développer de manière globale, il ne suffit pas de placer une poignée d’employés dans les pays ciblés. Il faut aller plus loin, s’allier à des acteurs bien implantés localement, promouvoir une véritable consolidation du marché », explique-t-il.

Folie des grandeurs ? Non, a priori raisonnement fondé tout simplement sur un constat simple : la demande du marché pour une réponse harmonisée, globale, transparente et holistique ne serait plus à prouver. « Les annonceurs ne veulent plus de multiples interlocuteurs, mais une seule voix partout dans le monde, c’est celle-là la demande des acheteurs globaux », dit-il fort de son expérience de huit ans à la tête de Xaxis, qu’il a co-fondé, le trading desk du groupe mondial WPP.

Ses cibles ? L’Asie et l’Europe, où la France apparaît tout particulièrement bien représentée. « Il y a plus d’entreprises à succès dans les domaines de la data du programmatique en France qu’ailleurs en Europe », lance-t-il.

Et Sizmek compte bien couvrir tous les besoins de la chaîne : de la collecte et la gestion de la data à l’analyse et à l’attribution en passant par la création et tous les canaux d’activation, avec une attention toute particulière à la télévision connectée et adressable, secteur de croissance et d’avenir.

Luciana Uchôa Lefebvre

 

(Images: Shutterstock et Ratecard.)

 

Partager sur :
  • 17
    Partages