Les voitures, prochain « device » coqueluche des annonceurs

novembre 10, 2016

Véhicules connectés_GM_open

Après les smartphones, les voitures vont probablement devenir le prochain « device » coqueluche des annonceurs, et c’est sans doute imminent.

Aux États-Unis, General Motors annonce l’ouverture dès 2017 d’une plateforme publicitaire pour ses véhicules connectés, ce qui représenterait déjà un reach de 2 millions de voitures, sans compter les smartphones des conducteurs qui peuvent aussi être touchés via l’application « OnStar » qui est la version mobile du système embarqué de la marque. Le ciblage peut s’opérer par des segments sociodémographiques et des données de géolocalisation.

Véhicules connectés_GM_2Comme le rappelle Guillaume Crunelle, associé responsable de l’industrie automobile à Deloitte, dans un article signé par Matthieu Deleneuville paru au JDN, dès 2014 les constructeurs représentant 90 % des véhicules produits avaient déjà signé des accords de principe avec les systèmes d’exploitation d’Apple et/ou de Google dédiés aux voitures. Les sociétés proposent non seulement de synchroniser voiture et smartphone comme  dupliquer dans le tableau de bord l’environnement de l’appareil mobile.

La vision omnicanal à travers laquelle les marketeurs ciblent des utilisateurs dans leur journée avec des messages tenant compte de leur parcours peu importe l’écran intégrera ainsi également les véhicules dans sa logique. Cette vision est possible grâce à la collecte de données les (nous) concernant auprès de différentes sources, dont la voiture connectée fera de plus en plus partie. N’oublions pas que la connectivité des véhicules, aujourd’hui plutôt restreinte aux modèles haut de gamme, sera appelée à se démocratiser.

À ce propos, la CNIL rappelle qu’une large part de ces données issues des voitures connectées doit être considérée comme des données personnelles « dès lors qu’elles permettent l’identification directe ou indirecte du conducteur ». Elles sont donc soumises aux mêmes législations valables ailleurs pour la collecte et le traitement des données en ligne des utilisateurs (sur ce sujet lire notamment ici).

Luciana Uchôa-Lefebvre

(Images issues de onstarbusinessdriver.com.)

Partager sur :
  • 71
    Partages