Grande-Bretagne : 41% des agences investissent plus de 50% de leur budget publicité vidéo sur les ad-exchanges

octobre 31, 2013

7-24-12-YuMe-Launches-Industry-First-Mobile-Flip-Video-Ad-Unit-for-TabletsPlus des deux cinquièmes (41% pour être exact) des agences de pub britanniques vont consacrer au moins la moitié de leurs dépenses de publicité vidéo via les canaux programmatiques, c’est-à-dire via les ad-exchanges, selon BrightRoll. L’étude met en avant une augmentation de la publicité vidéo, en particulier une poussée des campagnes dans le secteur de la vidéo mobile.

Cela montre bien que le Royaume-Uni est arrivé à maturité sur le marché de la vidéo. Ce dernier fonctionne de pair avec la télé, afin de toucher le public sur tous les écrans via le multiscreen. L’étude de BrightRoll constate que 64% des propriétaires de mobiles ont des smartphones. Les Britanniques utilisent beaucoup Twitter devant leur poste de télévision. Le marché anglais affiche donc une maturité supérieure aux autres pays européens. Les consommateurs britanniques sont bien branchés et à l’aise pour regarder du contenu via le web, les mobiles et la TV connectée. Ainsi, les annonceurs britanniques ont réagi en investissant dans des spots publicitaires permettant de toucher ces consommateurs multi-écrans. 79% des agences interrogées déclarent être très susceptibles de consacrer une partie de leur budget de publicité vidéo dans le mobile. Elles sont même 89% à prévoir d’investir une part du budget de leurs clients dans la publicité vidéo en ligne. Dans ce cas, 27% des agences citent l’engagement vis-à-vis la marque comme étant le critère de succès le plus important contre 23% qui estiment que les conversions/ventes en ligne sont l’objectif le plus important.


pub-video_GB