Des acteurs européens de la « vidéo premium » veulent faire évoluer les indicateurs de performance des campagnes

septembre 28, 2017

L'union fait la force.

Pour s’adresser à l’industrie de la publicité dans son ensemble, les régies des quelques-unes des principales chaînes françaises de télévision ont décidé de prendre la parole avec d’autres acteurs européens à travers leur propre prestataire technologique. « Créé en juin 2017, le FreeWheel Council for Premium Video Europe (FWCE) sert les intérêts des acteurs du secteur de la vidéo premium, par ses recherches, ses positionnements de leadership et ses actions de promotion », explique un communiqué annonçant une nouvelle publication appelant à repenser la mesure de la visibilité comme indicateur de performance.

Côté français, on y retrouve Canal+ Régie, France Télévision Publicité, SFR Régie et TF1 Publicité. À noter que le terme « chaîne télé » n’y est jamais employé. La notion de télévision cède donc la place à celle de vidéo premium.

Pour ce qui est de la mesure de la visibilité, le groupe défend que ce critère seul ne peut constituer une véritable mesure d’efficacité: à la visibilité doit s’ajouter aussi la prise en compte d’autres métriques démontrant l’engagement et l’impact de la marque. « Les coûts de la vidéo publicitaire premium peuvent être supérieurs à ceux d’autres plateformes, mais lorsqu’on compare aux résultats qu’elle génère en termes de visionnage publicitaire réel, d’engagement, d’efficacité et de brand safety, la vidéo premium est sans conteste plus rentable. »

Plus de détails ici.

LUL

(Image: Shutterstock.)

Partager sur :
  • 10
    Partages