Attribution, YouTube local, ventes in-store, AMP… : retour sur les annonces de Google

mai 26, 2017

Google.

Parmi les nombreuses annonces faites cette semaine par Google, le renforcement de son outil d’attribution cross-device a retenu l’attention des analystes. « Google Attribution » (et « Google Attribution 360 », une version plus sophistiquée), toujours en phase bêta, permettra aux annonceurs et aux agences de mesurer « précisément » l’impact de l’ensemble de leurs actions marketing, sur tous les devices et tous les canaux, « le tout depuis un seul et même endroit et sans frais additionnels », affirme Google.

L’enjeu majeur de cette solution est la promesse de simplification d’un processus complexe par définition : celui de l’attribution, qui suppose la mesure de l’impact de chaque initiative marketing, sur chaque canal et chaque device, afin de comprendre leur rôle dans le processus d’engagement et de conversion des consommateurs. C’est aussi l’enjeu d’en finir avec la logique du « last click » qui est une manière trop simpliste (et surtout injuste) d’analyser l’attribution.

Cette logique globale et omnicanale est censée rendre à chaque canal – display, vidéo, search, in-app ou sur le web… – la participation qui lui revient. Google déclare pouvoir l’offrir en réunissant les données fournies par AdWords, Google Analytics et DoubleClick. Cerise sur le gâteau, Google a injecté l’intelligence artificielle à sa solution pour offrir des conseils d’optimisation à ses clients, en fonction du comportement et du parcours des cibles.

La mesure du chiffre in-store

Toujours dans le champ de l’analytique, « store sales measurement » est aussi une nouveauté qui vient compléter « store visits », fonctionnalité existante depuis 2014 sur AdWords pour les mobinautes ayant accepté de partager leurs données : elle permettra « très prochainement » aux marketeurs de « mesurer les revenus générés en magasin grâce aux campagnes de marketing digital ».

YouTube local

Ce même outil de mesure de visites en magasin est désormais disponible pour les campagnes diffusées sur YouTube. Aussi sur YouTube, les marketeurs pourront désormais se servir de données de localisation pour cibler des campagnes de type « true view » et afficher ainsi des offres mettant en valeur des produits et des services à proximité des mobinautes.

Ciblage renforcé à partir du search

Google offrira aux annonceurs des segments d’audiences « in-market », c’est-à-dire des clusters de personnes qui ont réalisé des requêtes sur le moteur de recherche qui indiquent leur appétence pour le même type de produit ou service proposé par l’annonceur. « L’ajout d’audiences vous permet de toucher des internautes choisis en fonction de leurs centres d’intérêt pendant qu’ils parcourent des sites, utilisent des applications, regardent des chaînes, des vidéos et du contenu, aussi bien sur YouTube et le Réseau Display de Google que dans les résultats de recherche YouTube. Vous pouvez faire votre choix dans une liste très fournie, allant de l’automobile aux sports, en passant par les voyages et la mode. Nous diffuserons ensuite vos annonces auprès des internautes susceptibles de s’intéresser à ces catégories. »

AMP renforcé sur le search et le display

Last but not least, Google informe que les utilisateurs de son réseau publicitaire sur le search AdWords pourront désormais utiliser les pages de type AMP pour l’atterrissage de leurs publicités sur mobile. En parallèle, les publicités display du réseau de Google (Google Display Network) seront automatiquement converties au format AMP lorsqu’elles seront chargées au sein de pages mobiles AMP, ceci pour accélérer leur apparition sur l’écran. Ces deux nouveautés sont encore en phase bêta.

LUL

(Images : Shutterstock et Google.)

Partager sur :
  • 12
    Partages