Ad-Exchange, analyses et expertise technique AdTech et MarTech
Amazon Audio Ciblage Data Facebook Google Header bidding OOH Programmatique RGPD

Quelques prédictions pour l’industrie de la publicité digitale en 2019

Partager sur Linkedin

predictions, bilan

En ce début d’année, une question naturelle se pose : que peut attendre l’industrie de 2019 ? Voilà quelques prédictions :

  • Nouvel essor de la TV : 2019 est pressentie comme le meilleur moment pour les acteurs d’investir en TV. L’antipathie grandissante inspirée par le duopole Google et Facebook devrait en effet profiter à la publicité TV (300 Md$ de CA global estimés pour la TV). Pour ce faire, les technologies publicitaires devront se développer davantage sur le levier notamment pour le développement de la vente en programmatique.
  • Les technologies publicitaires spécialisées dans les domaines à fort potentiel et peu favorables au duopole vont prospérer. Ceci concerne principalement l’audio, le OOH, l’attribution, l’identité ou encore le SPO (Supply Path Optimization).
  • Une diversification des revenus des éditeurs : les abonnements, la publicité, les évènements et le commerce contribueront à pérenniser la présence des éditeurs sur le marché et dans le même temps à réduire leur dépendance à Facebook avec pour avantage de tendre vers un assainissement de l’écosystème.
  • Les « rewarded video » qui consistent à récompenser les utilisateurs visionnant entièrement une publicité deviendront une importante source de revenus pour les sociétés de gaming. Par conséquent, il s’agit d’un secteur de croissance pour les ad tech.
  • Amazon devient un concurrent sérieux de Google en matière de technologies publicitaires à destination des éditeurs dans l’espace pure play. L’activité de nombreuses technologies header bidding auraient été détectées durant la période des fêtes. La société montre en effet clairement son appétit pour le secteur des éditeurs.
  • Google va lancer une forme d’ITP (Intelligent Tracking  Prevention) pour restreindre les cookies tiers sur son navigateur et ainsi bloquer le ciblage et les mesures effectués par des tiers. Google a en outre transféré la plupart de ses produits sur une unique plateforme. Des changements uniquement motivés par le renforcement de la protection des données ?
  • E-privacy ne se concrétisera pas en 2019 : étant donné que les élections au Parlement européen auront lieu dans quelques mois, il y a peu de chances qu’E-privacy soit mis en application avant 2020.
  • Facebook va capitaliser sur Instagram : Alors que l’écosystème d’Amazon représente une menace pour les entreprises DTC (« Direct-to-Consumer »), Instagram est aujourd’hui la plateforme incontournable pour ces marques qui font un usage intensif des réseaux sociaux dans le cadre de leur promotion. Facebook pourrait donc bien restaurer sa réputation grâce à Instagram qui lui permet de proposer une plateforme « beaucoup plus neutre ».

Stéphanie Silo, d’après ExchangeWire

Laisser un commentaire

Ratecard Days 5