Aol: Les licenciements pourraient affecter aussi sa division Platforms

novembre 21, 2016

voyage_shutterstock

Dans la série restructurations, encore une annonce vient s’additionner à celles des dernières semaines : le PDG d’Aol, Tim Armstrong, informe que dans le cadre d’une réorientation vers des secteurs clés de croissance (vidéo, mobile et data), l’entreprise va licencier. D’après Recode, 500 employés, soit 5% des équipes de l’entreprise, seraient visés, et le gros des licenciements sera réalisé au niveau des unités dites fonctionnelles de l’entreprise.

Dans sa lettre diffusée en interne aux employés et reproduite par la presse internationale, Armstrong laisse entendre que ces réductions d’effectifs seront suivies du développement des unités média et plateformes de l’entreprise, qui regroupent les secteurs clés de croissance. Mais d’après TechCrunch, propriété d’Aol tout comme The Huffington Post, au moins 55 licenciements affecteront les équipes de la division Aol Platforms, qui gèrent les technologies pour la publicité, notamment à travers la plateforme One.

N’oublions pas que Verizon, groupe propriétaire d’Aol, a indiqué récemment son souhait d’acquérir Yahoo. On peut supposer que ces licenciements anticipent une réorganisation inévitable avec l’arrivée d’Yahoo dans la famille, si cette dernière se confirme. « Aol souhaite réduire ses effectifs en amont de la fusion avec Yahoo », indique Romain Dillet, de TechCrunch, ce qui n’empêchera cependant pas l’entreprise de procéder à d’autres réductions d’équipes une fois que le processus aura été amorcé et achevé, ajoute-t-il.

La même année où Verizon a acquis Aol, en 2015, cette dernière a acheté Millennial Media et signé un accord stratégique avec Microsoft. Ces dernières années, Aol a réalisé un véritable virage vers l’offre de technologies de monétisation et d’achat d’inventaires en ligne, en plus de sa casquette de publisher.

Luciana Uchôa-Lefebvre

(Image : Shutterstock.)

Partager sur :
  • 4
    Partages