Ad-Exchange, analyses et expertise technique AdTech et MarTech
Amazon Apple Google

Achat vocal : des utilisateurs encore sceptiques

Partager sur Linkedin
Amazon Echo

D’après les estimations d’eMarketer, cette année, 30,7 M de personnes de 14 ans et + auront réalisés des achats via une enceinte connectée, soit 13,4% des e-acheteurs. Cette tendance évoluera lentement jusqu’en 2022. Car malgré la volonté des développeurs d’enceintes connectées (Amazon, Google et Apple) d’inciter les consommateurs à réaliser plus d’achats via leur device, les consommateurs restent peu enthousiastes à l’idée d’acheter via les smart speakers.

22,7 millions de personnes utiliseront les commandes vocales des smart speakers pour acheter des biens ou des services au moins une fois cette année. Cela représente 26 % des utilisateurs de smart speakers, 11,1 % des acheteurs numériques et 8,2 % de la population.

Des recherches confirment que la plupart des personnes qui s’adonnent aux achats vocaux ne le font qu’à la marge. L’enquête de Bizrate Insights sur le commerce électronique (septembre 2020), a révélé que seuls 2 % des personnes interrogées utilisaient régulièrement le shopping vocal, tandis que 63 % ont déclaré ne pas l’utiliser et ne pas s’y intéresser (contre 58 % en juin 2020). Cette enquête indique également que 9 % des personnes interrogées avaient effectué des achats via leur enceinte connectée (soit +3 points depuis le mois de juin), 22 % ont déclaré avoir demandé des recommandations de produits à l’aide de leur appareil (+ 4 points) et seuls 14 % ont ajouté des produits à leur panier avant de régler leur commande sur un autre appareil (-1 point).

Les marques rencontrent encore des difficultés à trouver comment atteindre les consommateurs, comment améliorer l’expérience client et stimuler les achats via les assistants vocaux. Une fois la technologie vocale mieux appréhendée, les marques seront en mesure de réaliser des techniques de marketing digitales performantes telle que l’anticipation des intentions d’achat en fonction des requêtes de l’utilisateur pour personnaliser les résultats et répondre de façon exacte à ses attentes. La voix pourra également contribuer à améliorer le service et la relation client grâce à l’interaction, ainsi qu’à leur offrir des parcours d’achat plus fluides et plus conversationnels. Les utilisateurs devraient être plus à l’aise avec le shopping vocal à mesure que les possibilités offertes se multiplieront.

Stéphanie Silo (Source : eMarketer)

Laisser un commentaire

Ratecard-Days