Zoom sur l’ad tech qui va monétiser les supports mobiles de Radio France

février 10, 2017

Engagement mobile.

Madvertise, société française de monétisation d’applications mobiles, a remporté l’appel d’offres de Radio France pour commercialiser les espaces publicitaires digitaux de ses supports mobiles (applications et sites mobiles). « D’une durée exclusive de 3 ans », explique un communiqué, « ce contrat vise à monétiser l’ensemble des applications et sites mobiles de Radio France ».

L’ad tech se positionne sur les domaines et les technologies qui sont les mots clés du moment de la publicité mobile : monétisation programmatique, synchronisation avec la télé, retargeting, drive-to-store, etc.

Société cotée en bourse, fondée en 2011, Madvertise, ex-Mobile Network Group (MNG), a en effet changé de nom et de stratégie l’automne dernier. Outre la régie mobile, elle inclut une agence de conception et de développement d’applications mobiles . Paul Amsellem, son fondateur et président,  résumait il y a à peine quelques semaines sur challenges.fr en quoi consiste le métier de sa société : « Notre métier, c’est de créer des applications, puis de les financer en faisant venir des annonceurs. Nous imaginons des formats publicitaires spécifiques, des bannières et des vidéos, adaptés à un contexte mobile. »

Madvertise a également remporté récemment le contrat pour monétiser l’inventaire mobile de Météo France. Commentant l’appel d’offres de Radio France qu’ils viennent de gagner, Gonzague de La Tournelle, directeur général de Madvertise, déclare que « cela conforte le positionnement de Madvertise, notamment sa capacité à répondre avec une offre intégrée et sans couture à l’ensemble des problématiques de monétisation, sur des ventes directes comme programmatiques ».

Côté programmatique la société travaille en open RTB, privatif ou direct à travers les plateformes supply side (SSP) de Google, de Smart Ad Server et d’Appnexus. Parmi ses clients éditeurs, on peut citer : Shazam, Reverso, Les Echos, Infoconcert et Auto Plus.

Luciana Uchôa-Lefebvre

 

 (Images : Shutterstock et radiofrance.fr.)

Partager sur :
  • 4
    Partages