OpenX mise sur le yield holistique avec la technologie Demand Fusion

juin 16, 2014

OpenX_logoCela fait un moment que de nombreux éditeurs que l’on interroge en France assument leur vœux de voir dans un avenir proche la gestion de leurs inventaires et prix faite de façon totalement centralisée et mettant en concurrence toutes les formes d’achats : les ventes directe et les enchères en RTB. Cette approche permettrait aux campagnes ayant payé le plus fort aux enchères d’être a minima aussi bien diffusées que celles vendues en direct à moindre prix.

Visiblement la possibilité de manager le yield de son inventaire de façon holistique, mélangeant offres directes et enchères, n’est pas encore pour demain. En revanche, celle mettant ensemble RTB et inventaire disponible via les ad servers oui, avec la technologie Demand Fusion disponible au sein de la plateforme OpenX supply side.

OpenX_ssp_traditionalvsopenx_3

OpenX peut le faire car elle est à la fois plateforme SSP et ad server. Le pas suivant ne dépendait que de temps et de la recherche pour permettre aux deux systèmes en quelque sorte de fusionner. Bien entendu, l’offre est une option et ne concerne que l’inventaire mis à disposition par les éditeurs sur l’ad server, en plus de celui disponible en RTB. Elle ne touche donc pas le terrain de ventes directes ou très premium négociées sans intermédiaire ou usage des ad servers.

Les deux circuits sont mis ensemble pour que les offres soient prises en compte de façon simultanée. La plateforme SSP d’OpenX sélectionne l’offre proposant le CPM le plus élevé pour chaque impression. La nouvelle technologie est déjà utilisée par YP, TVGuide.com et The New York Observer. Le but est de permettre aux éditeurs de mieux vendre leurs espaces, par une augmentation de la concurrence et la hausse des prix. Bien entendu, on ne peut imaginer que seulement des éditeurs premium ou très prisés pourront bénéficier d’un tel atout.

LUL