DSP : la simplification exige du temps, l’exemple de TubeMogul/Adobe

juillet 12, 2017

Rouages achat média.

TubeMogul alias Adobe a profité de la publication de l’évaluation des plateformes demand-side (DSP) par Forrester en juin dernier pour rappeler qu’il est désormais possible pour les marketeurs d’activer tous les canaux, à travers une seule plateforme, la sienne. Le message publicitaire dit à peu près ceci: « TubeMogul est maintenant Adobe. Du search à la télé programmatique vous pouvez gérer toutes les publicités à partir d’une solution. »

Que dit Forrester de l’Adobe Advertising Cloud? La plateforme d’achat publicitaire d’Adobe est classée parmi les six leaders de l’évaluation, après MediaMath, DataXu, Turn, Rocket Fuel et avant Pub Adobe.The Trade Desk. Elle est donc placée aussi loin devant Aol, AppNexus, Adform et Google, ces derniers faisant partie du deuxième peloton des plateformes « offrant des options compétitives ».

Pour Forrester, la plateforme d’Adobe est celle qui a le plus fort potentiel pour devenir de fait une plateforme d’achat sur tous les canaux publicitaires. « C’est le seul fournisseur qui a construit les accès à tous les canaux publicitaires », indique l’étude, mais avec une remarque importante (originalement rédigée en anglais) qui ne confirme pas encore le message publicitaire d’Adobe: « L’évaluation a montré que ce n’était pas facile de comprendre comment planifier et manager ensemble les campagnes, et les flux de travail étaient fragmentés. Pour le moment, les marketeurs devraient traiter AMO [Adobe Media Optimizer] et TubeMogul comme différentes plateformes servant à des fins distinctes, tout en s’attendant à ce qu’Adobe fournisse des publicités omnicanal à l’avenir ». En gros, on peut supposer que l’intégration des différentes briques est toujours en cours.

LUL

(Images : Shuuterstock. La publicité qui sert à illustrer l’article est issue d’une newsletter commerciale d’Adobe, juin 2017.)

Partager sur :