Data : CRM Onboarding et données personnelles, quels enjeux ? (itw de N. Blandel, Temelio)

mars 30, 2016

Temelio_CRM

L’onboarding est un terme qui a fait son apparition ces dernières années. Il désigne un processus technologique qui consiste à numériser des données offline dont une entreprise dispose au sujet de ses clients et de ses prospects, généralement rassemblées dans sa base de relations clients (CRM). Les marketeurs et les acteurs de l’industrie de la publicité en ligne, dont d’importantes plateformes de gestion de données (DMP), s’en servent pour compléter la vision dont ils disposent de leurs cibles sur l’univers digital.

Un Livre blanc sur le CRM Onboarding vient d’être publié par l’entreprise française Temelio. Il arrive à un moment où la gestion des données personnelles en ligne et le respect de la vie privée se trouvent en toute première ligne. Récemment, la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL) a mis en demeure Facebook pour non-respect de certains principes établis par la Loi Informatique et Libertés. Et l’Europe vient tout juste de trouver un accord pour l’adoption d’une importante réforme en la matière, qui promeut de durcir les règles pour les entreprises manipulant ces données en ligne (et à laquelle ad-exchange a consacré plusieurs articles, voir ici ou ici).

Nous saisissons l’occasion du lancement de ce livre blanc pour interroger Nicolas Blandel, co-fondateur et président de Temelio, sur ces questions.

NBlandel_TemelioChaque jour, chaque année, l’industrie de la publicité en ligne fait preuve de beaucoup d’innovation. De nouvelles manières d’approfondir la connaissance des marques au sujet de leurs audiences en ligne font surface. Au cœur de tout cela se trouvent les données personnelles, c’est-à-dire des informations qui permettent d’identifier directe ou indirectement un individu. Quelle est la relation entre Temelio avec son CRM Onboarding et ces données personnelles ?

Dans le cadre de notre activité d’onboarding, nous sommes en effet amenés à traiter des données personnelles, d’où l’importance de respecter les règles de notre écosystème sur la privacy et de disposer d’une politique drastique sur la sécurité des données de nos clients et partenaires. C’est ce que nous appelons une approche « Privacy by design ». Ce principe, qui vise à placer le principe de protection de la vie privée dès la conception de toute activité, produit ou service, sera d’ailleurs bientôt imposé aux entreprises par le biais de la nouvelle loi européenne. Chez Temelio, du fait de notre ADN et de notre expertise en matière de gestion de la donnée, ce principe est présent au cœur de notre plateforme technologique d’onboarding depuis notre création.

Concrètement pour Temelio, cela se traduit à travers plusieurs axes. Nous ne conservons aucune donnée personnelle en clair sur notre plateforme. Notre référentiel d’onboarding que nous avons constitué et que nous alimentons au quotidien ne contient que des données hachées et anonymisées. Il en va de même pour les bases que nous transmettent nos clients : dès réception, celles-ci sont aussi hachées par nos algorithmes d’anonymisation propriétaires.

L’ensemble des données est traité et hébergé en France. Notre technologie fonctionne comme une vraie plateforme tierce de confiance et nous maintenons une étanchéité totale entre notre référentiel d’onboarding, qui est alimenté par nos partenaires, et les bases de données transmises par nos clients annonceurs.

Enfin, l’internaute dispose à tout moment d’un droit d’opt-out qui s’exerce instantanément sur l’ensemble de ses devices dont nous avons connaissance. Nous sommes le seul acteur indépendant de CRM Onboarding à adhérer au dispositif européen de gestion des cookies publicitaires Your Online Choices.

La nouvelle règlementation européenne vous concerne-t-elle directement ?

Cette loi a pour but d’harmoniser les différentes législations qui pouvaient coexister dans chaque pays européen afin de renforcer les règles d’utilisation des données personnelles des internautes. Dans ce cadre elle nous concerne donc directement. Nous retenons plusieurs évolutions ou nouveautés importantes. Parmi celles-ci, le droit à l’oubli ou la portabilité des données qui sont réaffirmés dans cette nouvelle loi. Ces sujets ne nous concernent pas directement car nous travaillons sur des bases de données préalablement anonymisées et nous n’enregistrons pas d’informations de type données de navigation, ou des contenus comme des photos ou des profils d’utilisateurs.

Temelio_LBParmi les nouveautés qui nous touchent plus directement, on peut citer l’élargissement de la définition d’une donnée à caractère personnel. Celle-ci recouvrira désormais toutes les données permettant d’identifier, mais aussi celles permettant de distinguer individuellement une personne physique, y compris les identifiants digitaux. Nous prévoyons donc des déclarations CNIL spécifiques pour poursuivre le traitement et l’exploitation de ces données. Les lois sur les données personnelles existent depuis 1978 et ont connu plusieurs évolutions depuis. Nous ne sommes pas inquiets quant à notre capacité à nous adapter à ce règlement.

Enfin, une bonne nouvelle pour les acteurs européens de notre écosystème, c’est que cette loi s’appliquera aussi bien aux entreprises européennes qu’à celles établies hors de l’UE dès lors qu’elles proposent leurs offres à des internautes européens. Nous espérons que cela permettra de mettre sur un pied d’égalité les sociétés européennes et américaines sur tous les points de privacy, sécurité, hébergement et traitement des données.

En deux mots, êtes-vous favorable à son adoption eu égard à ce qui est en vigueur aujourd’hui ?

En premier lieu, il faut souligner que cette réforme prendra la forme d’un règlement européen. Cela signifie qu’il sera applicable directement dans tous les états, sans donner lieu à une transposition locale. C’est une très bonne chose car nous attendions une simplification et une harmonisation de la législation au niveau européen.

Concernant le contenu de cette réforme, nous sommes en faveur de toutes les initiatives qui permettent de renforcer la confiance entre les internautes et les acteurs de notre écosystème. Les consommateurs sont de plus sensibilisés, parfois inquiets des enjeux économiques qui entourent l’utilisation de leurs données personnelles et ce type de loi est nécessaire pour les rassurer. Ils ont besoin de comprendre et d’adhérer à l’usage de leur donnée. Toutes les démarches qui s’inscrivent dans plus de transparence, d’éducation, et pour un meilleur contrôle de leurs données sont essentielles pour notre écosystème.

La deuxième partie de l’interview de Nicolas Blandel, co-fondateur et président de Temelio, sera publiée demain.

(Images : Temelio.)

Partager sur :
  • 48
    Partages