Ad-Exchange, analyses et expertise technique AdTech et MarTech
Data IAB RGPD

CMP : L’IAB Europe met à jour le Transparency & Consent Framework

Partager sur Linkedin

Sablier_temps

L’IAB Europe a récemment annoncé avoir apporté des modifications à son programme Transparency & Consent Framework (TFC) qui enregistre et fait une liste officielle des sociétés collectant et gérant le consentement sur les sites des éditeurs (CMP) pour le traitement des données personnelles des utilisateurs. Des changements qui portent à la fois sur la politique de consentement et le prix d’adhésion au programme.

Quels sont les ajustements apportés à la politique de consentement du TCF ?

L’IAB Europe a souhaité renforcer les normes du framework qui propose des règles communes à adopter lors du traitement de données à caractère personnel. Désormais, le consentement ne peut être recueilli que par une affirmation claire de l’utilisateur. Ainsi, le défilement ou le clic sur une page ne sont pas considérés comme un consentement.

Une sous-estimation des coûts du programme

D’après AdExchanger, le coût annuel d’inscription au TCF en tant que Consent Management Platform passera d’environ 350€  à 1200 €. Une augmentation due à une sous-estimation des coûts du programme comme l’a déclaré Patrick Verdon, Directeur technique d’IAB Europe.

Le suivi des CMP a en effet entrainé des coûts élevés. En févier notamment, l’IAB Europe a présenté son « CMP Validator », une extension de Chrome (navigateur de Google) dédiée à analyser les pages de sites et les CMP afin de lutter contre les violations de la politique du TCF de façon proactive.

En outre, alors que Google devait intégrer le TCF l’été dernier, le géant et l’IAB Europe n’ont pas réussi à concilier leurs normes de consentement. Leurs nombreuses discussions parallèlement au temps consacrés aux avocats ont contribué à alourdir la facture. Google devrait par ailleurs rejoindre la deuxième version du TCF que l’IAB s’apprête à livrer.

Les modifications apportées à la CMP de l’IAB Europe devraient permettre de réduire les potentiels problèmes juridiques engendrés en cas de manquement. Google semble d’ailleurs s’attacher particulièrement à ce que les éditeurs soient audités afin d’éviter des pénalités pour manquement au RGPD.

Stéphanie Silo d’après AdExchanger

Laisser un commentaire

Ratecard-Days