Sur Facebook, les marques ciblent de plus en plus les internautes avec leurs posts

octobre 2, 2013

Les entreprises publient de moins en moins de posts sur Facebook. Par contre, les messages sont de plus en plus ciblés. Cette tendance montre que l’époque de la course absolue aux volumes est derrière nous pour ce qui touche au contenu sur Facebook.

Expion vient de publier son étude, « The 50 Social Retail Report », qui analyse 16 000 posts émanant des 50 plus grandes marques américaines.

Il en ressort que le volume d’engagement des fans et le nombre de fans a diminué pour ces marques et ce malgré une utilisation croissante de campagnes publicitaires pour relayer les messages. On y apprend que 17% des distributeurs choisissent le vendredi pour pousser leurs messages, certainement dans l’objectif de créer du trafic sur les points de vente durant le week-end. Étrangement, c’est ce même jour, le vendredi que sont enregistrées 21% des plus mauvaises publications.

Qualité ou quantité ?

Expion montre que le nombre de posts a augmenté entre 2011 et 2012. Depuis le début de 2013, la tendance s’est inversée avec en outre moins d’engagement et une baisse du nombre de nouveaux fans. La croissance du nombre de fans demeure soutenue avec une moyenne de 16%. Mais on demeure bien loin des 50% de croissance enregistrés au cours des deux dernières années.

Après une première vague de découverte, suivie pas une seconde où l’on s’est appliqué à acquérir un nombre maximal de fans, nous sommes entrés dans une troisième ère, celle où les marques combinent les posts « organiques » avec un relais publicitaire payant (paid post) pour accroître l’audience touchée par le message. On est toujours dans le dilemme entre la qualité et la quantité. L’analytique commence tout juste à faire son apparition.

L’étude complète est disponible ici en format PDF

 


Partager sur :