Retargeting : avec l’arrivée des annonces de Facebook Exchange dans le flux d’actualité, Facebook entre dans l’ère de la publicité à la performance

mars 27, 2013

2013-03-26_222737L’été dernier Facebook a fait son entrée dans le secteur du retargeting avec l’ouverture de sa plateforme publicitaire en temps réel, Facebook Exchange. Jusqu’ici les publicités étaient cantonnées sur la colonne de droite, à côté du fameux « news feed » qui concentre l’essentiel de l’attention des utilisateurs. Depuis hier, Facebook permet aux annonceurs de recibler ses membres sur ce fameux « News Feed ». Il ne s’agit que d’un test qui, dans sa version alpha, est limité à quelques dizaines d’annonceurs dont Zappos, Zipcar ou Bonobos mais uniquement sur la version desktop (exit le mobile du moins pour le moment). Parmi les partenaires technologiques figurent uniquement 3 acteurs américains : MediaMath, Nanigans et TellApart. D’ici quelques semaines l’ensemble des DSP pourra accéder à cette nouvelle fonctionnalité ouvrant le champs des possibles pour des milliers d’annonceurs.

Une telle décision devrait encore plus intéresser les annonceurs focalisés sur les campagnes à la performance en particulier les distributeurs et les voyagistes. Alors qu’une publication sur Facebook génère 75% de son engagement dans les 3 heures suivant sa publication, on peut s’attendre à enregistrer des performances dix fois meilleures que pour les annonces placées sur le rail de droite. Pour le moment les annonces diffusées via FBX sur le news feed se limitent à des publicités de type « Page Post link ».

2013-03-26_223731Permettre ce type de reciblage constitue un argument de choix pour les e-commercants. En effet, le news feed est la zone sur laquelle les utilisateurs passent le plus de temps lorsqu’ils sont sur Facebook. Le réseau social assure qu’il va conserver le même capping et donc que le nombre de publicités sur ce « news feed » ne va pas augmenter. Aussi, est-il probable que le CPM sur le news feed augmente avec la concurrence entre les retargeters et les autres annonceurs. Aujourd’hui le CPM sur FBX reste 82% moins cher que pour des bannières classiques selon une étude d’AdRool

Les lignes entre les différents outils disponibles pour effectuer des campagnes sur Facebook sont en train de se brouiller. Le réseau social tente une nouvelle fois de séduire les e-marchands spécialisés dans les campagnes à la performance (direct ads) grâce à ces publicités ciblées visibles au cœur du flux d’actualité de Facebook.

 

Source : Facebook Studio

Partager sur :
  • 18
    Partages