Quel avenir pour les plateformes supply side ?

février 16, 2017

Ce n’est pas vrai que le header bidding va tuer les plateformes supply side (SSP) : si ces dernières affrontent de réelles difficultés, en s’adaptant elles pourront construire leur croissance ailleurs, notamment auprès des petits et moyens éditeurs. Cette analyse est signée par Ross Benes sur Digiday, d’après divers témoignages d’éditeurs, d’agences et de plateformes SSP.

Le journaliste part du principe que depuis le développement (très récent au demeurant) des techniques de header bidding de serveur à serveur, les plateformes SSP n’ont plus de rôle à jouer, les éditeurs pouvant se connecter directement aux sources de demande, à savoir les plateformes dites demand side (DSP). Benes se base sur les déclarations de nombreux analystes et acteurs de ce marché qui pensent exactement la même chose.

Mais ce serait oublier que de nombreux éditeurs ne disposent pas de moyens ni de structure pour mettre en place en interne les démarches pour valoriser leurs inventaires. Ces derniers ont besoin de l’accompagnement d’acteurs technologiques et spécialisés pour tirer le maximum de leurs propriétés.

D’après ces analystes, il faut que ces plateformes se remettent en question de manière à devenir plus efficaces et transparentes, à modifier leur modèle économique et à adapter leurs produits et services, car leur présence a encore une utilité pour rassembler et canaliser la demande. Pour ces analystes, l’heure des consolidations vient de sonner.

Lire ici l’article de Digiday.

LUL

(Image: Shutterstock.)

Partager sur :
  • 9
    Partages