Parlons du passage de la télévision intelligente au t-commerce

septembre 10, 2014

TélévisionOn nous parle souvent de télévision connectée ou intelligente mais aussi des « addressable TV », c’est-à-dire, des émissions par câble, satellite, IPTV ou par décodeur (STB), ou bien les émissions télés sur appareil mobile. Toutes ont en commun le fait de permettre aux marques de mieux connaître leurs audiences et de personnaliser davantage le message, à la manière de la publicité programmatique en ligne.

Ces technologies sont désormais parmi nous, et ad-exchange.fr vous rend compte souvent de l’arrivée aux Etats-Unis de nouveaux outils et places de marché publicitaires reliant ce type d’inventaire. Le VP de stratégie produit d’Acxiom, le géant américain de la data, Josh Herman, s’interroge sur où ce nouveau type d’inventaire nous amènera-t-il. Pour lui, il est temps désormais de réfléchir aux possibilités réelles du « t-commerce ». Il le fait dans un billet publié sur adexchanger.

« Avec un reach de 40 millions de foyers et quatre grands opérateurs fournissant de la publicité « adressable » il est facile de dire que nous avons atteint la masse critique », démarre-t-il. La masse critique pour quoi ? Pour rendre viable le t-commerce, qui permettra à l’utilisateur d’acheter un produit en interagissant avec son appareil de télévision. Pour Hermann, après une année où les fournisseurs de télévision à câble ont largement investi et standardisé l’environnement, la technologie peut rendre cette possibilité viable. Il est par exemple possible de savoir quels foyers ont vu quelle publicité et si un achat a été concrétisé en ligne ou ofline.

 

Lire ici son billet.

 

LUL

t-commerce