Où faire sa place aux marges de Facebook et Google ?

octobre 27, 2017

Directions, brand safety.

Tel l’éléphant et le rhinocéros lancés en une course effrénée à travers la savane africaine, Facebook et Google écrasent toute végétation sur leur passage vers les grands lacs des budgets annonceurs. Jusqu’ici, même le lion Apple, le tigre Amazon ou l’hippopotame Microsoft n’osent entrer en conflit frontal et attendent le soir pour épancher leur soif.

Malgré cette ultra-domination duopolistique, Hannu Verkasalo voit néanmoins dans adexchanger trois zones où résident encore des opportunités à exploiter pour créer des parts de marché, aussi bien pour les challengers que pour de nouveaux entrants :

– Nouvelle génération : Les nouveaux utilisateurs vont développer des modes de consommation nouveaux, via services et/ou apps qui offriront des taux de rétention supérieurs. Quand cette nouvelle génération apportera ces nouveaux usages dans l’économie, les cartes pourraient être rebattues.

– Nouvelles interfaces : Il est probable que la journée digitale des internautes soit chamboulée par l’apparition des nouvelles interfaces utilisateurs, et en particulier par les assistant apps. Ce bouleversement des comportements s’accompagnera nécessairement par une révolution des produits publicitaires.

– Nouveau contenu : Les modèles économiques de Facebook et Google, basés non sur la production de contenu mais sur son référencement ou sa curation, et qui ont jusque-là toujours garanti leur succès, pourraient s’avérer plus fragiles que prévu dans les années à venir. C’est en tout cas le pari que semblent faire Netflix, Amazon et les grands réseaux TV américains à travers leurs récents investissements colossaux en contenus.

Bertrand Pichot

(Image : Shutterstock)

Partager sur :
  • 16
    Partages