Mobile : Les principales tendances des kits de développement (étude)

juin 24, 2016

SDK_open

Les développeurs d’applications doivent mettre en place des dizaines de kits de développement logiciel dans les outils qu’ils conçoivent. Il les leur faut pour répondre à de multiples besoins : l’analytique, la publicité, le lien avec les réseaux sociaux, le paiement en ligne, la géolocalisation, le tracking etc. Et le choix est considérable, même si les champions des kits demeurent toujours les mêmes… Google et Facebook en tête.

C’est la start-up israélienne SafeDK, spécialiste en la matière, qui nous l’apprend, grâce à une étude détaillée sur les usages et les tendances des kits de développement pour les éditeurs d’applications sur Android. 35 000 applications ont été passées au crible dans le cadre de cette étude ainsi que des centaines de kits utilisés aussi bien par de grands groupes que des PME. Ce rapport est présenté comme étant le premier sur le sujet.

SDK_catégories

« Ces informations peuvent aider les éditeurs à prendre des décisions mieux renseignées concernant les SDK qui peuvent les convenir ou qui méritent d’être suivis. Notre objectif est d’offrir à l’industrie un nouveau standard de transparence en rendant ces informations accessibles et publiques, exactement comme nous faisons déjà avec notre place de marché », affirme dans un communiqué Orly Shoavi, directeur général de l’entreprise.

En moyenne, chaque application contient 15,6 kits, celles de la catégorie jeux étant les championnes en la matière (avec 17,5 kits en moyennSDK_covere), suivi de sports (16,5), achats (15,1) et informations (14,9). Les principaux acteurs de ce marché sont Google, Facebook, Flurry (Yahoo), Chartboost et Crashlytics.

Le rapport montre ensuite en détails les principaux acteurs pour chaque type de besoin. Dans la catégorie publicité, les kits les plus populaires sont AdMob (de Google), Chartboost, Facebook Audience Network, UnityAds et MoPub (Twitter).

Enfin, le document décortique aussi les pratiques par région géographique. Il est intéressant d’observer que la France apparaît deuxième en nombre de kits par éditeur, derrière seulement les États-Unis et au même niveau du Canada.

Pour en savoir plus, le rapport est disponible ici.

(Toutes les images sont issues du rapport de SafeDK « Mobile SDKs Data Trends in the Android Market », avril 2016.)

Partager sur :
  • 8
    Partages