L’IAB décortique le programmatique en Europe

octobre 1, 2015

IABEurope_adoptionLe ton est optimiste, puisque 90% des 1000 annonceurs, agences et éditeurs de 29 marchés européens interrogés affirment qu’ils vont augmenter leurs investissements en programmatique les douze prochains mois, dont 40% de plus d’un tiers. L’Interactive Advertising Bureau (IAB) Europe a ainsi souhaité en savoir plus sur les attitudes, les expectatives et donc les tendances de la publicité programmatique de ce côté-ci de l’Atlantique. Il en ressort quantité d’enseignements dont voici les principaux :

– la principale motivation pour l’adoption du programmatique est le gain d’efficacité pour le ciblage d’audiences, côté annonceurs, et pour l’opérationnel et le commercial, côté éditeurs ;

– les agences semblent les plus concernées par l’adoption du programmatique, étant les plus nombreuses à le considérer comme une mesure de première importance. Elles se considèrent elles-mêmes comme étant à l’avant-garde des investissements en technologie programmatique, avec plus de la moitié (56%) ayant déjà intégré en interne le programmatique ;

– plus de la moitié des éditeurs interrogés sont en train d’obtenir au moins 20% de leurs revenus avec de l’inventaire display par des méthodes programmatiques. Leur approche est qualifiée de prudente et maîtrisée avec un accent mis sur la gestion de leurs données 1st party pour maximiser la valeur de leur inventaire ;

IABEurope_raisons

seuls 14% des annonceurs interviewés ont développé le programmatique en interne et plus de la moitié (54%) ne considèrent pas cette possibilité (contre 32% qui y réfléchissent);

– pour ceux qui souhaitent développer leurs propres capacités (technologie et équipes) programmatiques en interne, le contrôle des données en est la principale motivation ;

– globalement, tous les acteurs de l’industrie (annonceurs, agences et éditeurs) continuent de réaliser des investissements considérables en technologie et en capital humain mais « il y a beaucoup encore d’apprentissage, éducation et de tests à faire, et une approche intégrant des objectifs en termes de stratégie, de revenus et d’aspects opérationnels sera fondamentale », indique le rapport.

IABEurope_barrières

Pour y accéder, cliquez ici.

LUL

Partager sur :