Les données d’Orange sur les ad exchanges

novembre 16, 2015

Data Geolife_open

Les adresses postales des abonnés d’Orange sont au cœur d’une nouvelle segmentation (anonyme) qu’Orange Ad Market propose depuis peu aux annonceurs dans le cadre de campagnes programmatiques. La base « Data Geolife » testée sur les ad exchanges par le trading desk Amnet France permet de qualifier les internautes en fonction de données géo-comportementales telles que : le lieu d’habitation (type de quartier, d’habitat, zone commerciale…), le statut (âge, genre, situation familiale, niveau de vie..) et les données Nielsen (attractivité commerciale des zones …).

Ce sont au total 11 segments bâtis à partir des adresses des abonnés et de données recoupées d’autres sources d’information du type socio-démographiques telles que l’INSEE et Nielsen. Ils sont mis à disposition des annonceurs sur Appnexus via la plateforme de gestion de données (DMP) d’Orange Ad Market, la place de marché programmatique d’Orange Advertising. On peut ainsi aller de l’ « urbain dynamique » au « résident pavillonnaire familial aisé » en passant par le « propriétaire de résidence secondaire ».

Data Geolife_segments

« L’intérêt de la data Geolife d’Orange provient directement de sa qualification. Ce n’est pas un seul critère mais au minimum trois qui qualifient le profil de l’internaute, et sur des données qui en se croisant, augmentent la probabilité d’adresser notre message à la bonne audience », déclare Marie Le Guével, Directrice Générale d’AMNET France.

Outre les marques Orange l’ad exchange commercialise Via Michelin, Sports.fr, entre autres. Au total, environ 3 milliards d’impressions sur desktop et mobile sont ainsi proposées tous les mois au marché.

LUL

(Image : Orange advertising.)

Partager sur :
  • 33
    Partages