LeadMedia acquiert Gamned : interview exclusive de Stéphane Darracq, PDG de LeadMedia

mars 7, 2013

lmg-gamnedIl y a quelques jours a été officialisé le rapprochement de LeadMedia Group et de Gamned, pionnier français du RTB. Nous avons interrogé le PDG de LeadMedia sur cette opération et la stratégie à venir du nouvel ensemble.

Bonjour Stéphane Darracq, pouvez-vous nous présenter LeadMedia Group en quelques mots ?

LeadMedia est une société de services technologiques publicitaires (AdTech aux USA) dont l’ADN est d’être un spécialiste de la data (données d’information sur les internautes). Nous sommes historiquement des spécialistes de la collecte, organisation, segmentation, enrichissement de la data au service de nos clients annonceurs. Le groupe compte aujourd’hui 180 salariés dont plus de la moitié à l’international, a réalisé un chiffre d’affaires consolidé proforma de plus de 35 millions de USD en 2012 et est actif en Europe, Amérique du Sud, Canada et Australie à partir de notre siège français. Le groupe a été crée en 2008 avec l’ambition de constituer un leader de son secteur grâce à l’innovation technologique et une véritable stratégie de Recherche & Développement.

LeadMedia Group était il déjà actif dans l’écosystème RTB avant cette opération?

Non, pas encore.

Pourquoi avoir acquis Gamned plutôt qu’un trading desk ? Qu’apporte Gamned à LeadMedia Group ?

Cette acquisition répond d’abord à une logique d’offre métier, à savoir à une demande de nos clients annonceurs qui souhaitaient des solutions de publicité personnalisée et d’achat sur les ad-exchanges permettant de combiner une telle offre à notre offre de CRM et Datamining. Par ailleurs, nous avons souhaité acquérir une société qui apporte de véritables briques technologiques propriétaires et une équipe d’ingénieurs et de data scientists de talent qui complètent la notre.

Quelles synergies entre LeadMediaGroup et Gamned vont se dessiner ? Comment cela impactera-t-il l’offre actuelle de Gamned?

La première synergie qui a guidé notre stratégie est une synergie d’offre client : cette acquisition nous permet en effet de remonter sur l’acquisition et le retargeting via les ad-exchanges en partant de notre offre CRM Datamining : nous opérons déjà la data de nos clients annonceurs, il est donc logique pour eux de nous confier leurs activités médias en utilisant l’intelligence de la data et en leur mettant à disposition nos outils de personnalisation, de ciblage ainsi que nos algorithmes. Créer des segments lookalike issus de la connaissance de la base client existante est un outil très performant.

Le deuxième synergie est technologique avec la mise en commun de nos outils et de nos ressources humaines de talent.

La troisième synergie est géographique avec la mise en commun de nos clients et de nos ressources à l’international. Le potentiel de création de valeur pour nos clients est donc très important sur les prochaines années grâce à ces synergies très opérationnelles.

Les partenariats technologiques actuels de Gamned (notamment Appnexus) vont ils évoluer ?

Oui ces partenariats vont évoluer et nous pensons qu’ils vont se trouver renforcés et approfondis. Appnexus par exemple est une plateforme au même titre que Facebook sur laquelle nous entendons nous reposer et faire un effet de levier de nos outils au bénéfice de nos clients annonceurs. Ces partenaires de grande qualité seront pour nous des accélérateurs de business.

Stéphane Darracq

Stéphane Darracq

Quelle est l’ambition de LeadMedia Group sur le RTB dans les 3 prochaines années ? Qui sont vos principaux benchmarks en Europe et aux USA ?

Nous sommes positionnés comme un acteur de la data, et plus précisément comme un partenaire des annonceurs à même de leur apporter les meilleures solutions technologiques et de services en matière de « data driven advertising ». Nous entendons prendre une place de leader sur ce marché en Europe et dans certains pays émergents où nous accompagnons nos clients grands comptes.

Êtes-vous en train de lancer un phénomène de concentration en Europe ? Les trading desks indépendants ont-ils encore de l’avenir ?

Notre approche répond à une logique d’offre clients, et non pas à une logique de concentration. Tous les acteurs de qualité du secteur RTB sont promis à un bel avenir car le marché va croître de façon accélérée sur les prochaines années et les compétences RTB seront rares donc recherchées.

Data-driven et Big Data ne sont-ils pas en train de devenir des mots tarte à la crème, utilisés à tout bout de champ et souvent à mauvais escient ?

Ce n’est pas notre vision des choses. Ces mots recouvrent une réalité de marché et des attentes de nos clients qui sont véritablement très importantes en volume et en termes de création de chiffre d’affaires ou en termes de ROI.

Ce marché émergent autour de la data est véritablement immense et permet à de nombreuses société de réinventer leur modèle d’affaire et de créer énormément de valeur pour toutes les parties prenantes : il est donc normal que beaucoup d’acteurs économiques s’y intéressent. La data est devenu un actif stratégique au même titre que la propriété intellectuelle, les brevets ou les marques : toute une économie est donc en train de se structurer autour de cet actif stratégique pour nos clients et nous entendons bien montrer le chemin !

Envisagez-vous d’autres acquisitions dans les années qui viennent ? si oui, pour consolider votre techno ou plutôt votre service ou votre set up?

Non pas de projet en ce moment. Nous nous focalisons sur nos activités actuelles et la mise en place des synergies évoquées

Visez-vous comme Criteo le marché américain à terme, ou plutôt les nouveaux marchés émergents et l’Europe à l’instar d’un Mythings ou d’un Sociomantic ?

Notre approche consiste à suivre nos clients grands comptes historiques et les accompagner sur les territoires où ils sont eux-mêmes présents, sachant que nous sommes déjà bien implantés sur une partie de l’Europe, le Brésil, le Canada et l’Australie en particulier.

Redoutez-vous l’arrivée en Europe d’acteurs américains comme RocketFuel, et l’avancée des trading desks intégrés aux grosses agences (AOD, Vivaki….) ?

L’arrivée de ces acteurs est une très bonne chose au contraire car cela va nous aider à « évangéliser » le marché. Cela nous permettra aussi de nous différencier par notre approche résolument tournée vers la data et notre contenu technologique propriétaire au groupe LeadMedia.

Quelle est l’appétence du marché brésilien pour une offre RTB comme celle de Gamned?

Le marché est déjà là au Brésil, avec les acteurs du e-commerce les plus sophistiqués demandeurs de solutions. Nous entendons bien développer notre offre au Brésil dans les prochains mois et y prendre des parts de marché, d’autant que les volumes et la croissance seront à l’image du pays !

A quoi ressemblera LeadMedia Group dans cinq ans ?

Notre ambition est claire : devenir sur les prochaines années un acteur leader indépendant du marché du « data driven advertising » avec une présence mondiale, des technologies propriétaires pointues et un portefeuille de clients grands comptes internationaux.  En gros, nous comptons faire sur notre marché ce que Criteo a fait sur le sien !

 

Merci Stéphane pour ces éclaircissements, et bon vent à LeadMedia et Gamned!

AM

 

Partager sur :
  • 55
    Partages