Le Graal des conversions est dans le marketing de contenu personnalisé

septembre 3, 2014

Adobe est parti interroger 1000 marketeurs, dont 60% d’Amérique du Nord, 27% d’Europe et 13% d’Asie pour mesurer l’efficacité de leurs campagnes et comparer leurs stratégies. Parmi eux, 20% ont enregistré des taux de conversion nettement au-dessus de la moyenne : soit 4,5%, contre un taux moyen de 2,6%. L’étude Adobe 2014 Digital Marketing Optimization Survey (disponible ici) cherche à nous donner les clés de cette réussite.

Comment ont-ils réussi à augmenter leurs taux de conversion ?

En faisant du marketing de contenu, en d’autres mots, en cherchant à adapter au maximum leurs messages à leurs cibles. Oui, certes, ce n’est pas nouveau, mais comment ?

Tout d’abord en testant et évaluant chaque tactique utilisée pour les optimiser. Les mesures concernant les données et les performances sont constamment utilisées pour l’analyse des résultats, nous enseigne le rapport. Les entreprises dont les taux de conversion ont été les plus élevés ont dépensé plus de 5% de leurs budgets avec des mesures d’optimisation. Et celle avec une véritable « culture d’optimisation » ont obtenu des taux de conversion 100% supérieurs.

Rapport_Adobe_1

Ensuite ils croient au contenu personnalisé. Les entreprises ayant enregistré les taux de conversion les plus élevés font usage de plusieurs procédés de ciblage et notamment (pour 83% d’entre elles) les techniques de marketing automatisé faisant large usage des données. « Que ce soit en ciblant un groupe particulier ou un seul individu, la personnalisation optimisée permet aux marketeurs d’améliorer la pertinence et l’efficacité de l’expérience des visiteurs nouveaux ou habitués », explique le rapport.

Enfin, ils reconnaissent que le mobile est essentiel. « Le mobile n’est pas qu’un simple canal marketing, mais une plateforme qui devient aussi fondamentale au commerce que le desktop où les magasins », commente le rapport. Et les marketeurs semblent l’avoir compris.

Rapport_Adobe_2Data + Optimisation : ça vous parle ?

Ce rapport a le mérite de tenter de voir derrière les taux de conversion sensiblement réussis, les tactiques adoptées. Mais Adobe parle un peu flou et ne nomme pas tout à fait les choses.

Un marketing de contenu personnalisé alliant hyperciblage et des messages ajustés à l’échelle de chaque individu est désormais à la portée de tous les marketeurs, sur tous le continents, car des entreprises proposant de solutions pour le rendre possible sont de plus en plus nombreuses.

Et sur quoi ces solutions se basent-elles ? Sur le couple DMP – DSP. La première, la plateforme de gestion de données permet de consolider, segmenter et sans arrêt mettre à jour les connaissances que les marques ont de leurs clients et prospects. La méthode du testing & learn y est inhérente. Chaque résultat de campagne étant réinjecté dans la DMP, ceci permet d’ajuster les segments et les tactiques au plus près de la cible.

Une interconnexion avec la DSP permet d’activer des campagnes sur la base de ces enseignements sur tous leviers et formats.

LUL