Fraude : on s’attaque maintenant directement aux navigateurs

août 21, 2017

Fraude.

Il semblerait que les robots ne sont plus au podium du classement des vecteurs de fausses impressions publicitaires. Ils ont été a priori délogés par les « navigateurs infectés », selon l’entreprise américaine de vérification de la qualité des campagnes publicitaires en ligne DoubleVerify.

Alors qu’avant les fraudeurs mettaient au point des robots qui, installées dans les ordinateurs des utilisateurs, créaient des sessions de navigation fantômes, désormais les arnaqueurs manipulent directement le navigateur lors de son utilisation par l’internaute, ce qui rend la tâche de les détecter encore plus difficile pour les outils de combat de la fraude.

Plus de détails ici.

(Image: Shutterstock.)