Créativité et programmatique : posez-vous les bonnes questions

septembre 8, 2016

Drum-créatif_open

Ils soutiennent que les méthodes programmatiques d’achat et de vente d’inventaires publicitaires permettent de transformer le processus créatif. The Drum s’est associé à la plateforme de données et d’achat programmatique AudienceScience pour réaliser l’étude qui cherche à montrer « Comment le programmatique peut informer le processus créatif ».

Pour Michael Green, VP de stratégie produit à AudienceScience, en réfléchissant au programmatique uniquement en termes de quelles technologies utiliser et de combien d’argent allouer, les marketeurs se posent les mauvaises questions. « Le programmatique est un ensemble d’outils qui permettent aux marketeurs de mieux vivre », défend-il.

Drum-créatif_2En réalité, ce qui compte vraiment est la manière dont le message résonne auprès des consommateurs, et c’est bien la connaissance ciblée fournie par les données explorées en quantité dans les rouages programmatiques qui peut nourrir le processus créatif (et non seulement l’achat d’inventaires !).

La création doit explorer les opportunités offertes par les méthodes programmatiques qui intègrent une vision dynamique et non-linéaire des audiences, et surtout qui permettent d’intégrer, de tester et d’optimiser pratiquement en temps réel.

Comme l’indique très justement le document, qui est parti chercher auprès des professionnels du secteur les clés de compréhension permettant de donner à la créativité la place qu’elle mérite dans les processus automatisés d’achat média, « cela va au-delà d’une création améliorée. Il s’agit de trouver les manières créatives d’utiliser des insights pertinents offerts par les données de manière à alimenter le processus créatif lui-même ».

Luciana Uchôa-Lefebvre

(Images extraites de « How programmatic can inform the creative proicess », The Drum/AudienceScience.)

Partager sur :
  • 10
    Partages