Ciblage : la moitié des informations que vous utilisez est fausse : testez-le vous-même

mai 13, 2013

2013-04-03_235431L’utilisation d’informations émanant de tierces parties, en particulier les DMP, permet de mieux cibler une campagne online.

Si tous les internautes remplissaient de longs formulaires avant de naviguer sur la toile, la tâche serait alors aisée et on pourrait avoir toutes les données dont on rêve. Hélas tout ceci n’est que pure fiction. Dans la réalité, aucun internaute ne définit de manière explicite ses préférences, goûts et autres aspirations. C’est donc un petit miracle que certaines entreprises comme Google arrivent à vous mettre dans des cases de catégories d’intérêt.

Sauf que le Big Data, qui prédit votre sensibilité politique ou votre goût pour les chaussures, n’est pas du tout efficace selon une enquête menée par Enliken. L’entreprise américaine demande aux internautes de remplir un questionnaire en échange de pouvoir accéder à du contenu premium. D’ailleurs, n’hésitez pas à visiter le site d’Enliken pour passer-vous même au scanner et vous pourrez alors juger vous-même du résultat. Vous pouvez comparer 50 types d’informations personnelles qui sont utilisées par des tiers. Ainsi, lorsque j’ai fait le test 41% de l’information d’Enliken s’est avéré inexacte. Certains points sont justes drôles : mon goût pour les animaux, les films pour enfants ou les bijoux. Et dire que certains e-marchands achètent cette information. Ça fait peur.

2013-04-03_2354172013-04-03_235903

Revenons en à l’enquête mené par Enliken. La jeune pousse newyorkaise montre que toutes les entreprises qui collectent de l’information ne sont pas toutes logées à la même enseigne. Si Google est le fournisseur le plus pertinent (68%), la Palme d’Or des erreurs est attribuée à Yahoo (48% de mauvaises informations). AOL et Bluekai font à peine mieux avec un taux d’erreur de 40%. A noter la bonne performance d’exelate qui n’affiche que 26% de mauvaises informations contre 20% à Google.

PS : Enliken propose aux éditeurs de sites et aux internautse un excellent compromis. L’internaute doit saisir des informations personnelles afin d’accéder à du contenu en ligne. L’éditeur peut ainsi mieux qualifier sont audience et donc avoir un CPM plus élevé

2013-04-03_235613

Partager sur :
  • 10
    Partages