Adfonic : 60% du display mobile passe maintenant en RTB avec en plus un meilleur taux de clic (CTR) que les campagnes traditionnelles

janvier 21, 2013

adfonic_logo_rgb2013-01-20_144855Une étude d’Afonic témoigne de l’impact du big data et des ad exchanges sur la publicité mobile. Les chiffres parlent d’eux même. Le CTR des impressions diffusées en Real-Time Bidding (RTB)  a presque doublé (+97% aux USA) par rapport aux impressions délivrées en non RTB. La France se contente d’un modeste +53%. C’est bien mieux que l’Allemagne (+27%) ou l’Italie (+10%) ou l’Espagne (+40%) mais moins bon que l’Australie (+80%), la Hollande (+56%) ou surtout la Grande Bretagne qui bat tous les records : +100%

Le rapport « AdSnap: Mobile Real-time Bidding (RTB) » nous apprend que le RTB domine le marché émergent de la publicité sur mobile avec une part de marché qui est passée de 28% en Mai 2012 à 60%. Cela témoigne de l’ouverture massive de l’inventaire des annonceurs au RTB. C’est une bonne chose pour eux puisque lorsque les impressions sont soumises aux enchères le CPM y est 64% supérieur.

Combiner RTB et rich media semble être opportun puisque le CTR est alors meilleur de l’ordre de 65% plus de clicks que pour une bannière statique.

2013-01-20_144816

Les algorithmes et le big data sont en train de dominer peu à peu le marché de la publicité sur Smartphone ou Tablette. Et ça marche puisque les résultats sont bien meilleurs pour les annonceurs. Pour les annonceurs dans le secteur de la mode, la croissance du CTR est encore plus marquée avec un CTR plus de 3 fois supérieur, +231% pour être précis, ce qui témoigne de la valeur d’une gestion des impressions tant en volume qu’en valeur différentiée en fonction des audiences. D’autres segments comme les réseaux sociaux et les sites de rencontres affichent +191% au niveau du CTR.

2013-01-20_145251L’effet des optimisations algorithmiques est important. Ainsi une campagne en RTB aura 428% plus de change de gagner l’enchère.

Au final, cette étude s’appuie sur l’analyse de 1000 Mds d’impressions mensuelles et témoigne de la valeur ajoutée créée par les enchères en temps réel : plus d’efficacité pour l’annonceur et un meilleur revenu pour l’éditeur. Une relation gagnant gagnant très intéressante quand on sait que plus de 50% de la population française possède un Smartphone.

A noter qu’originaire de Londres, Adfonic possède des bureaux à New York, Singapour, Madrid, Munich et bien sur à Paris.

 

 

// 2013-01-20_145502
 

Partager sur :
  • 9
    Partages